« Elles ont contribué à la gloire du sport au Luxembourg »

Ces sportives passionnées, venant de disciplines sportives différentes, ont par leur talent et engagement marqué le sport luxembourgeois. Parmi ces femmes, nous retrouvons des athlètes qui ont réalisé des exploits sportifs hors pair aux Jeux Olympiques, comme Marie Muller (cinquième au judo, catégorie -52 kg ; Londres 2012) et Lory Koster (sixième en natation, 200m brasse ; Paris 1924) ou encore Danièle Kaber (septième au marathon; Séoul 1988) et Nancy Kemp-Arendt (dixième au triathlon; Sydney 2000). D’autres parmi ces sportives ont marqué le sport pendant une décennie ou même plus et ont participé à plusieurs reprises aux Jeux Olympiques, comme Colette Flesch (1960, 1964 et 1968), Anne Kremer (1996, 2000 et 2004) et Ni Xia Lian (2000, 2008 et 2012).

Ces 35 femmes méritent toute notre admiration et notre respect, car elles ont fait preuve d’un grand engagement sportif et d’une volonté indéfectible. Elles peuvent servir d’exemple aux jeunes filles et inspirer nos jeunes générations dans la pratique de leur sport respectif.

L’EXPOSITION

1988 – 2000

Nancy Arendt

Sportarten: Triathlon und Schwimmen
Disziplinen in Schwimmen: 100 m Brust und 200 m Brust

1988 – 2000

Liliane Becker

Sportart: Turnen
Disziplinen: Mehrkampf, Einzelwettbewerb

1928

Marie-Jeanne Bernard

Sportart: Schwimmen
Disziplin: 100 m Rücken

1948

Triny Bourkel

Sportart: Leichtathletik
Disziplin: Hochsprung

1924

Renée Brasseur

Sportart: Schwimmen
Disziplin: 100 m Rücken

2012

Carole Calmes

Sportart: Schießen
Disziplin: Luftgewehr

1948

Tilly Decker

Sportart: Leichtathletik
Disziplin: 100 m und 200 m

1960-1964-1968

Colette Flesch

Sportart: Fechten
Disziplin: Florett, Einzelwettbewerb

1984 – 1992

Jeannette Goergen

Sportart:
Bogenschießen

2000 – 2004

Lara Heinz

Sportart Schwimmen
Disziplinen: 50 m Freistil und 100 m Freistil

1936

Maria Jacoby

Kunstwettbewerbe
Disziplin: Malerei und Graphik

1988

Danièle Kaber

Sportart: Leichtathletik
Disziplin: 100 m und 200 m

1924

Lory Koster

Sportart: Schwimmen
Disziplin: 200 m Brust

1996 – 2000 – 2004

Anne Kremer

Sportart: Tennis
Disziplin: Einzel, Doppel

1956

Annette Krier

Sportart: Turnen
Disziplin: Mehrkampf

1924

Rozel Le Gallais

Sportart: Tennis
Disziplin: Einzel und Doppel

1996

Véronique Linster

Sportart: Leichtathletik
Disziplin: 100 m Hürden

1948

Milly Ludwig

Sportart: Leichtathletik
Disziplin: Weitsprung

2008

Christine Mailliet

Sportart: Schwimmen
Disziplin: 200 m Freistil

2012

Christine Majerus

Sportart: Radsport
Disziplin: Straßenrennen

2006

Fleur Maxwell

Sportart:
Eiskunstlauf

2004 – 2008

Liz May

Sportart:
Triathlon

2008 – 2012

Marie Muller

Sportart: Judo
Kategorie bis 52 kg

2000- 2008 – 2012

Ni Xia Lian

Sportart: Tischtennis
Disziplinen: Einzel und Doppel

1928

Virginie Rausch

Sportart: Schwimmen
Disziplin: 200 m Brust

2000

Peggy Regenwetter

Sportart: Tischtennis
Disziplin: Doppel

1988

Ilse Reis

Sportart:
Bogenschießen

1996

Iris Roseneck

Sportart: Schwimmen
Disziplin: 200 m Freistil

1960 – 1964

Ginette Rossini

Sportart: Fechten
Disziplin: Florett

2004

Claudine Schaul

Sportart: Tennis
Disziplinen: Einzel und Doppel

1996

Mariette Schmit

Sportart: Fechten
Disziplin: Degen

1960

Yvonne Stoffel

Sportart: Turnen
Disziplin: Mehrkampf, Einzelwettbewerb

1960

Simone Theis

Sportart: Schwimmen
Disziplin: 100 m Rücken

1972

Nelly Wies

Sportart:
Bogenschießen

1968

Arlette Wilmes

Sportart: Schwimmen
Disziplinen: 100 m Brust und 200 m Brust

[vc_cta_button2 style=”outlined” txt_align=”center” title=”Contactez-nous” btn_style=”rounded” color=”black” size=”sm” position=”bottom” link=”url:mailto%3Ajoelle.letsch%40femmespionnieres.lu||” h4=”Si vous désirez soutenir ou réserver cette exposition” h2=” ” accent_color=”#ffffff”][/vc_cta_button2]

HISTORIQUE

Le journalisme féminin est né dans les années 1920 au Luxembourg. Les premières femmes actives dans ce métier (Emma Weber-Brugmann, Catherine Schleimer-Kill, Katrin C. Martin) ont été formées comme institutrices, les seules études supérieures ouvertes aux femmes au Luxembourg avant l’ouverture du Lycée de jeunes filles en 1909. Libérées des conventions existantes, elles s’engageaient dans l’écriture et dans la littérature, en créant leurs propres magazines (Die Luxemburgerin ;Action féminine) et luttaient pour la condition féminine et les droits des femmes. Se lançant comme rédactrice indépendante en 1929, Carmen Ennesch, femme spirituelle, libre et engagée, figurait comme une grande intellectuelle dans le milieu culturel et journalistique de l’époque.

Après la Seconde Guerre mondiale, d’autres femmes ont suivi. Cette génération, formée souvent à des études universitaires, a pris sa place dans le journalisme et s’est positionnée dans un environnement professionnel masculin. Liliane Thorn-Petit et Nelly Moia ont publié régulièrement des articles engagés pour changer les mentalités alors que Yolande Kieffer et Renée Schloesser ont construit leur carrière de journaliste dans les rédactions. Renée Schloesser est probablement la première femme luxembourgeoise ayant un diplôme universitaire en journalisme (1970). Katrin C. Martin a été la première rédactrice en chef (en 1948) au Grand-Duché et Yolande Kieffer a un parcours professionnel exceptionnel par la diversité de ses activités journalistiques. Marie-Louise Erasmy, courageuse résistante et femme énergique, entra en 1944 au Luxemburger Wort et travailla pendant plus de 35 ans pour ce journal quotidien. Elle a été membre fondatrice de l’Union des Journalistes Luxembourg.

La génération suivante de journalistes s’est également engagée dans le journalisme politique, à l’image de Viviane Reding et de Danièle Fonck. Animée par sa passion journalistique qu’elle vivait au Luxemburger Wort, Viviane Reding a par la suite entamé une carrière politique exceptionnelle. Elle a, en outre, été la première femme à assurer la présidence de l’Union des Journalistes Luxembourg (1986-1998). Danièle Fonck, pour sa part, a travaillé pour le Tageblatt et a vite gravi les échelons en prenant finalement les commandes d’Editpress. Elle a été la première présidente du Conseil de Presse (2008-2010).

Vient ensuite l’époque des journalistes passionnées comme Colette Mart et Josiane Kartheiser qui, par leur voix journalistique critique et sensible, ont essayé de faire bouger les choses. Parlons également de Claude Wolf, journaliste diplômée et femme très engagée. Elle fait preuve d’une belle carrière de journaliste. Ayant d’abord travaillé à Strasbourg, elle revient au pays en 1986 et devient rédactrice en chef de la Revue. De son côté, Jacqueline Kimmer a été responsable des pages locales au sein du Lëtzebuerger Journal dès 1982. Une place de choix dans le journalisme féminin luxembourgeois revient également à Renée Wagener. Cette femme aux talents multiples s’engagea en politique, tout en s’adonnant au journalisme et à la recherche scientifique, travaillant sur des sujets de l’histoire sociale et celle des femmes au Luxembourg.

Les femmes journalistes ont également fait leur entrée à la radio et à la télévision. RTL Radio, émission en langue luxembourgeoise, est lancée en 1959 sur la fréquence 92,5. Tilly Jung fait son entrée à la radio en 1967 et devient, peu après, la première femme à présenter les nouvelles. La prochaine journaliste qui rejoint la rédaction est Pia Burggraff en 1978. Dans les années 80, toute une jeune génération de journalistes motivées entre à la rédaction de RTL Radio : Caroline Mart, Maryse Lanners, Francine Cocart, Monique Faber et Christiane Kremer.

À partir de 1991, RTL Télé Lëtzebuerg propose un journal télévisé quotidien diffusé en soirée. C’est la jeune journaliste Sandie Lahure qui est la première femme à présenter ce journal télévisé avec Maurice Molitor. La talentueuse Caroline Mart fera de même et Mariette Zenners, véritable anchor-woman, prendra la relève quelques années plus tard. Femme entreprenante, Irène Pissinger-Engelmann se forge vite une place dans le milieu du journalisme comme freelance. Dans les années 90, avec le soutien de son mari, elle crée sa propre chaîne de télévision : Nordliicht TV qui vise à informer les habitants de l’Oesling.

Des femmes entrepreneures et entreprenantes ont également fondé leur propre magazine. La journaliste Monique Mathieu a lancé, en 1988, le magazine Carrière qui a été, pendant 20 ans, le seul magazine féminin du pays. Isabelle Couset, journaliste belge travaillant à Luxembourg depuis plus de 25 ans, a fondé Entreprises magazine, un magazine économique visant à informer les milieux économiques et politiques du Grand-Duché.

Le Luxembourg étant un pays multicul-turel, les femmes journalistes issues d’autres pays européens ont commencé à émerger sur la scène journalistique luxembourgeoise dès les années 1970. C’est ainsi que l’édition luxembourgeoise du Républicain lorrain a été dirigée par le couple Janine et Camille Montaigu. Janine Montaigu a joué un rôle clef à côté de son mari, rédacteur en chef, dans l’organisation du travail de la rédaction du seul journal francophone qui existait dans les années 1970 au Luxembourg. Françoise Pirovalli, également française, s’est fait une renommée dans le journalisme culturel pendant des décennies. Enfin, Véronique Poujol, débutant sa carrière de journaliste dans les années 1980 à Luxembourg, s’en-gage dans le journalisme d’investigation politique et économique. Le Luxembourg vit aussi l’émergence d’une journaliste germanophone, Uli Botzler, qui trouva rapidement sa place dans le journalisme surtout hebdomadaire du pays.

Les années 1980 ont vu le jour d’un premier journal édité en langue anglaise au Grand-Duché : News Digest. Des journalistes comme Christine Robinson, Miriam Pearson, Philippa Seymour et Wendy Winn étaient à l’époque aux commandes et informaient la communauté anglophone sur le Luxembourg et ses événements.

Au siècle dernier, le journalisme féminin s’est développé au fur et à mesure au Luxembourg. Aujourd’hui, les femmes sont naturellement présentes dans toutes les rédactions du pays. Le Conseil de Presse énumère, sur sa liste de journalistes actifs, plus de 80 femmes. Mais, les femmes devront encore davantage prendre leur place dans la prise de décision des rédactions et des médias au Luxembourg.

REVUE DE PRESSE

Tageblatt
30 mars 2017

Letzebuerg Journal
30 mars 2017

Le Jeudi
31 mars 2017

Entreprises Magazine
Mars/Avril 2017

La Revue
14 – 2017

Passa Parola
01 avril 2017

City Mag
Avril 2017

Télécran
Avril 2017

RTL TV
4 Avril 2017

Nordliicht TV
5 Avril 2017

RTL RADIO
8 Avril 2017

CONTACT

Femmes Pionnières du Luxembourg

Joëlle Letsch
Tél : +352 26 31 51  1
Email : joelle.letsch@femmespionnieres.lu

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

[vc_cta_button2 style=”square” txt_align=”center” title=”L’expo” btn_style=”rounded” color=”black” size=”md” position=”bottom” link=”url:http%3A%2F%2Ffemmespionnieres.lu%2Fhomepage-version-3%2F||target:%20_blank” h4=”Découvrez notre précédente exposition” h2=” Les Femmes Pionnières dans l’Entrepreneuriat au Luxembourg” accent_color=”#ff6000″][/vc_cta_button2]

PARTENAIRES

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Post comment